L
E
X
I
Q
U
E

Les déchets verts, loin de la rivière ... Pourquoi ? Le SM3R sensibilise !

Les déchets verts, loin de la rivière ... Pourquoi ? Le SM3R sensibilise !

Le temps d'entretenir son jardin est arrivé...et le temps de se débarrasser de ses déchets de jardinage également !

Bien trop souvent, ces déchets dits "déchets verts" sont jetés dans les cours d’eau ou laissés en haut de berge. Les conséquences de ces pratiques sur notre environnement ne sont pas anodines. Il ne s’agit généralement pas de malveillance mais de méconnaissance des effets néfastes de ces pratiques sur les cours d’eau et les écosystèmes associés. Cela nécessite quelques explications ...

Dès juin 2020, l'équipe du SM3R lance une campagne de sensibilisation auprès de chaque commune du bassin versant !

 

 QUE SONT LES DECHETS VERTS ?

Les déchets verts sont des déchets végétaux compostables ou biodégradables, ce sont des résidus des travaux de jardinage : tonte de pelouse, taille de haies, d’arbres ou arbustes, feuilles mortes, ... Ce sont également les restes de nourriture, épluchures de pommes de terre, légumes, etc.

 

 

 

 

 LES DÉCHETS VERTS... POURQUOI POSENT-ILS PROBLEME ?

1. Ils polluent la rivière.

En se décomposant dans l’eau, ils contribuent à la pollution organique et accentuent le phénomène d’EUTROPHISATION*.

Ils engendrent également :

• des odeurs nauséabondes ;

• une prolifération d’animaux nuisibles.

* L’eutrophisation est un enrichissement d’une eau en sels minéraux (essentiellement des nitrates et des phosphates), entraînant des déséquilibres écologiques tels que la prolifération de la végétation aquatique et l’appauvrissement du milieu en oxygène. Ce processus peut être naturel ou artificiel. 

2. Ils aggravent la perte de biodiversité.

Les rivières et leurs abords constituent des lieux propices au développement de la vie des animaux et des plantes. L’arrivée massive de matière organique va modifier les caractéristiques de la rivière, de ses abords et provoquer une perte de biodiversité parfois importante (ex : prolifération d’orties, liserons...).

 

3. Ils menacent la stabilité des berges et peuvent contribuer au développement de plantes « invasives ».

Déposés le long des berges, ils provoquent une asphyxie des plantes et le pourrissement de leurs racines. Les berges ainsi mises à nu peuvent se déstabiliser au risque de s’effondrer. Les plantes invasives telles que la Renouée du Japon (Reynoutria japonica) et la Balsamine de l’Himalaya (Impatiens glandulifera) ont la faculté de se développer rapidement dans les milieux fragilisés au détriment de la flore locale.

 

4. Ils entravent le bon écoulement des eaux.

Les déchets verts tombés dans la rivière peuvent rapidement créer des mini-barrages, pouvant provoquer une élévation anormale de l’eau lors de fortes pluies voire des inondations.

 

 

 

  

 

QUE FAIRE DE SES DECHETS VERTS ?

Les déchets verts peuvent être VALORISÉS :

• par compostage au jardin (mais surtout pas le long de la rivière)

• en les déposant dans un parc à containers.

 

 

 

 PRIVILÉGIER LE COMPOSTAGE !