L
E
X
I
Q
U
E

Le SM3R lance ses premières études pour restaurer la continuité écologique !

Le SM3R lance ses premières études pour restaurer la continuité écologique !

Dans le cadre de ses missions, en 2017/2018, le SM3R a réalisé un état des lieux/diagnostic qui a permis de définir un programme d’actions (PPRE = Programme pluriannuel de restauration et d’entretien) visant la restauration des fonctionnalités naturelles des milieux humides et aquatiques sur l’ensemble du bassin versant de la Drouette afin d’atteindre le bon état des masses d’eau fixé par la Directive européenne Cadre sur l’Eau.

L’action du SM3R, dans le cadre de la mise en œuvre de son P.P.R.E, s’inscrit dans une démarche volontaire au niveau de la restauration des fonctionnalités naturelles des milieux humides et aquatiques. L’étude réalisée pour la définition du P.P.R.E a permis de faire un état des lieux et un diagnostic des rivières et des principales zones humides du bassin versant. Ont notamment été identifiés les ouvrages hydrauliques problématiques et limitant l’atteinte du bon état écologique des cours d’eau.

Au stade du P.P.R.E, des orientations d’aménagements ont été proposées sur ces ouvrages et linéaires de cours d’eau (effacement total ou partiel et aménagement d’ouvrages, restauration de l’hydro-morphologie, renaturation de cours d’eau, reconnexion de zones humides avec le cours d’eau…), sous réserve d’études complémentaires et de l’accord des propriétaires. En effet, ce P.P.R.E est bien basé sur le volontariat des propriétaires riverains. De ce fait, la priorisation des actions du programme d’actions (notamment pour la réalisation des études complémentaires) a intégré le critère opportunité d’intervention.

Pour mener à bien ces études complémentaires, le SM3R a alors désigné un bureau d’études pour que celui-ci réalise des expertises spécifiques au niveau de plusieurs complexes hydrauliques liés à des moulins. Deux études de faisabilité ont récemment démarré au niveau des moulins de Raizeux (78) et de Droue (28).

 

 

 

 

 

 

Pour chaque moulin, il est essentiel de prospecter l’ensemble des linéaires de cours d’eau en incluant la rivière naturelle en amont et en aval de l’ouvrage répartiteur, ainsi que sur le bief et les divers organes hydrauliques associés.

L’objectif de ces études est d’aboutir à des aménagements opérationnels sur ces sites afin de répondre aux différentes problématiques présentes sur les secteurs.

Ces études doivent apporter tous les éléments nécessaires (descriptifs et diagnostics) pour une connaissance fine des ouvrages, des réseaux et de leur fonctionnement. Le but est d'aboutir à des solutions concrètes permettant de concilier les différentes thématiques : rétablissement de la continuité écologique ; amélioration de l'hydro-morphologie et du fonctionnement hydraulique des réseaux...